Du 8 au 12 mai 2013, l’Union Jeep Vexin était présente à la manifestation « Assaut sur le Bégo » organisé par le Liberty Breizh Memory Group.

Pour l’occasion, l’UJV avait fait le déplacement avec quatre Jeep et une douzaine de personnes.

L’Assaut sur le Bégo s’est déroulé à Plouharnel à l’entrée de la presqu’ile de Quiberon.

 

Le site est une ancienne batterie allemande où il reste de nombreux blockhaus et encuvements.

En 1944, elle était la plus importante du dispositif allemand chargé de couvrir l’entrée de la rade de Lorient.

Pour mémoire Lorient était une base de U-Boot, les célèbres sous-marins de l’Amiral Donitz appelé aussi les Loups Gris, qui avaient la particularité d’attaquer « en meute » les convois de navires alliés.

La batterie du Bégo comportait trois énormes canons Schneider modèle 1912 de 340mm et d'une portée de 40 km !

Ces canons avaient été récupérés après la défaite de l’armée française et installé dans des immenses encuvements entourés d’environ 80 bunkers.

Le tir était dirigé par une tour de 14 mètres de haut qui malgré de nombreux tirs encaissés lors des combats de la Poche de Lorient reste debout aujourd’hui.

Fin 1944, le site était défendu par 310 hommes ainsi que 10 canons de 75mm en plus des 3 canons de 340mm.

La garnison du Bégo tiendra la position jusqu’à la reddition de la Poche de Lorient le 10 mai 1945…

L’association Liberty Breizh Memory Group soucieux de ne pas laisser perdre un tel patrimoine, a remis en condition une casemate avec exposition de matériels  de cette époque. Celle-ci était ouverte au public pendant tout l’Assaut sur le Bégo.

C’est sur ce site historique que l’Union Jeep Vexin a installé son campement à côté des autres associations, un camp visité par un public nombreux.

Ces journées étaient aussi l’occasion de se souvenir des sacrifices bretons au cours de cérémonies en présence des autorités locales et américaines.

 Un hommage  était rendu aux mères américaines à la Borne de la Terre Sacrée à Saint-Pierre-Quiberon mais aussi au monument FFI du Fort de Penthièvre.

En effet, ce fort a été le lieu d’un drame au cours de l’année 1944.

Le 13 juillet, 59 otages y seront torturés et assassinés.

Leurs dépouilles ne seront retrouvées qu’après la Libération le 16 mai 1945 après de nombreux jours de recherches, emmurés dans souterrain du fort…

La reconstitution n’était pas oubliée lors de l’Assaut sur le Bégo : convois sur la presqu’ile de Quiberon avec visite des lieux de mémoire, démonstrations, marche de nuit, drill , levée des couleurs mais aussi messe dominicale avec baptême des véhicules étaient là pour ravir un public tous les jours plus nombreux.

L’Union Jeep Vexin répond déjà présent pour la prochaine édition de l’assaut et remercie vivement les membres des associations Liberty Breizh Memory Group pour leur accueil ainsi que Alexis Lahaye pour ses photos.