Les soldats du 26th Infantry, 1st Infantry Division américaine représentés par l'Union Jeep Vexin, sont surnommés les

Blue Spaders

Leur insigne régimentaire un pique bleu.

 

Au début du 20ème siècle, l'Armée Américaine avait du mal à s’affirmer militairement à l’étranger (problèmes liés au manque de troupes et d’organisation), notamment à Cuba et aux Philippines.

Par conséquent, le congrès autorisa en 1901 la création de cinq autres régiments d'infanterie régulière: les 26, 27, 28, 29 et 30ème Régiment d’Infanterie.

Ces cinq régiments s’illustreront tous dans l’Histoire de l’armée des Etats Unis lors des conflits qui suivirent.

La 26ème d’Infanterie, récemment créé, a tout d’abord servie à l'étranger dans les Philippines et sera déployé durant plus de 15 ans dans le Sud-ouest du Pacifique.

Le régiment marquera les esprits lors de la guerre Hispano-Américaine en se distinguant deux ans à peine après sa création.

            A l’issu de cette période, celui-ci, à peine revenu sur le sol américain, repartira combattre les bandits à la frontière Mexicaines tout en réglant certains différents dans les territoires indiens

 

 

Le repos ne fut que de courte durée, car le 26ème Régiment d’Infanterie fut désigné en Juin 1917 comme l'un des quatre seuls régiments d’infanterie de l'Armée régulière aptes au combat et sera donc appelé pour former la 1ère division du corps expéditionnaire Américain.

 

 

Cette division ainsi créée sera plus tard rebaptisée la Première Division ce qui marquera, pour le 26ème Régiment d’Infanterie, une longue appartenance à la désormais célèbre "Big Red One".

Dès son arrivée en France, le régiment partira immédiatement pour le front.

Avec l’appuie des autres régiments d’infanterie de la division, le 26ème se distinguera plus que tout autres régiments.

 

 

Mais  ce dévouement se fera au prix d’un immense sacrifice, puisque plus de 900 « Blue-Spaders » perdront la vie en moins de 6 mois.
A Soissons par exemple, le commandant du régiment, deux des trois commandants de bataillon ainsi qu’un sergent-major régimentaire seront tués au combat.
S’ajoute à cela; 62 officiers tués ou blessés, et, 1500 hommes blessés ou tués sur les 3100 menant l’attaque.

La mission fut toutefois remplie et cela sera permettra aux alliés de reprendre un avantage certain au cours de l’été 1918.

 

 

A la fin de la guerre, les « Blue-Spaders » auront décrochés sept médailles militaires et deux distinctions étrangères.

 

 

Après une brève période d’occupation en Allemagne, le régiment retournera aux États-Unis ou il restera actif parmi l’Armée en temps de paix.

 

  

 

En 1941, le régiment figurait, une fois de plus, parmi les rares unités équipées et préparées pour la guerre en Europe.

 

 

Le 26ème participe à la seconde guerre mondiale, il débarquera en Algérie lors de l'opération Torch le 8 novembre 1942 près d'Oran puis participe à la campagne de Tunisie face à l’Afrika Korps, jusqu’à la reddition de ce dernier.

 

 

La Big Red One participe à l'opération Husky le 10 juillet 1943, et poursuit les combats jusqu’à la libération de la Sicile.

 

 

Le 6 juin 1944, elle fait partie des unités américaines qui doivent lancer l’assaut sur les côtes de France.

A 6h31 les hommes des premières vagues d'assaut débarquent à Omaha Beach en Normandie.

 

 

Malgré de lourdes pertes subies ce jour elle parvient à établir une tête de pont et à progresser vers l’intérieur des terres jusqu’à Caumont l’Eventé le 13 juin 1944.

 

 

Puis la First participe à la libération du nord de la France, poursuit sa route jusqu'en Belgique, puis l’Allemagne pour enfin conquérir la première ville allemande de la guerre :

Aachen (Aix La Chapelle).

 

 

 

Une fois le Rhin franchis les « Blue-Spaders » stopperont leur percée en Tchécoslovaquie à la fin de la guerre.

 

 

Au total, le régiment aura effectué trois assauts amphibies, et remporté sept médailles militaires, la Citation Présidentiel, et cinq distinctions étrangères.

 

 

 

Pour ses services rendus à la nation, les « Blue Spaders » auront l’immense honneur de porter les couleurs nationales aux Etats-Unis lors de la grande parade de la victoire.

Ils seront même choisis comme Gardes d’Honneur lors du Procès de Nuremberg (en qualité de premier régiment entré en Allemagne nazi).

 

 

 

Ainsi commença une période d’occupation en Allemagne, d'abord en tant que vainqueurs et plus tard comme amis et alliés.

Le régiment servira par la suite au Vietnam, dans les Balkans ainsi  qu’en Irak et en Afghanistan…

 

 

 

La devise de la Big Red One est :

" No mission too difficult, no sacrifice too great, Duty First! ''