La seconde édition du Festival Militaire du Mantois qui s’est tenue à Mantes les 22 et 23 juin 2013 derniers s’est déroulée sous  le double signe  de la convivialité et de la passion de l’histoire.

En effet, malgré une météo peu favorable, l’Union Jeep Vexin est heureuse d’avoir offert sur deux jours, tout un ensemble d’animations à caractère historique, culturel, mécanique et aussi ludique pour les plus jeunes.

 

En avant première le mardi 18 juin,  un temps fort a été l’hommage rendu à l’appel du 18 juin 1940 et à son illustre orateur, le Général de Gaulle,  en la commune de Magny en Vexin, en présence de Mr le Maire Jean Pierre Muller, fervent et sincère défenseur du devoir de mémoire et fidèle soutien de notre association. Pour cette occasion, la section présente de l’UJV avait  revêtu sa nouvelle livrée du Bataillon de Choc de la Première Armée Française.

Notre fête annuelle a été inaugurée par Mr le maire de Mantes. L’entrée a été axée sur l’espace alloué aux stands, permettant de ce fait une grande diversité des vendeurs et facilitant d’autant l’envie d’y chiner les accessoires ou pièces recherchés pour les « passionnés de 7 à 77ans » que ce soit pour l’homme (uniforme, équipement) ou sa machine (pièces détachées de Jeep, Dodge…).

 

Coté clubs présents, le fait marquant qui chaque année se renforce, malgré un contexte économique difficile pour tous, est le souci du détail authentique et la recherche des accessoires d’époque. Ainsi, sur les divers campements (dont le RBFM, les Lufteaux,…)  les visiteurs pouvaient examiner à loisir les véhicules impeccablement restaurés ou en cours. Toute la famille US d’une division d’infanterie, comme la Big Red One, était fidèle au poste, avec les incontournables et emblématiques jeeps, les variantes de Dodge et de GMC, mais aussi d’autres nationalités représentées dont allemandes avec le canon tracté de Flak de 20mm, la Schwimmwagen ou rivale amphibie de la Jeep, motos et sidecars type BMW ou Zundapp…

Ce soin a été aussi apporté aux campements, dont les lieux de vie en campagne pour une troupe en mouvement avec l’antenne médicale, les tentes de commandement et de Signal Corps, les couchages avec les lits datés, la roulante, la logistique (dont le stockage du carburant, un des éléments clé avec les munitions pour une unité US), le point de défense avec champs de mines et les mitrailleuses de 30 et de 50_la célèbre et toujours active « 12, 7 », les bazookas US ou de prise…),  le tout étant rendu vivant en permanence. 

Coté animation, avec le concours toujours fidèle de la Légion, plusieurs démonstrations ont été menées avec en clôture, la reconstitution d’un combat entre américains et allemands dont le Vexin a été témoin avec la défense du pont de Mantes par des unités composites dont celle de la Luftwaffe avec sa DCA redoutable quand utilisée en appui sol.

En effet, les armées allemandes ont tenté après la sévère défaite de Normandie de se maintenir sur cette nouvelle ligne de défense avec des kampfgruppen constitués par les rescapés mais aussi l’appoint de quelques unités de panzers dont le 503ème bataillon rééquipé des redoutables Tigres Royaux au canon de 88 mm et aux 65 tonnes !

Loin de nous l’idée de « jouer à la guerre » mais simplement donner un modeste aperçu aux plus jeunes générations de ce que pouvait être un engagement de deux unités adverses, avec le choc d’une  embuscade,  les tirs de harcèlement, de couverture, les ordres inaudibles des officiers dans le feu de l’action, les crépitements d’armes automatiques, le dévouement des infirmiers sous le feu roulant  et le rôle clé de soldats courageux dans l’issue des combats.  

Notre association est soucieuse de préserver cette alchimie des diverses animations et centres d’intérêt nouveaux. Ainsi, cette année, il y avait la participation de talentueux dessinateurs de la bande dessinée historique et de maquettistes de soldats et engins radios-commandés au 1/16ème. 

Très réalistes ces derniers tant par la finesse des détails mais aussi les progrès techniques, sonorisation des bruits de moteurs de chars, des détonations de canons par enregistrement de blindés réels préservés en état, dont le Panther et le Tigre I début de production du Musée de Saumur. 

L’affluence effectivement constatée au bout de ces deux jours malgré une météo changeante, avec plusieurs centaines de visiteurs,  les sourires des plus jeunes à l’issue d’un baptême en jeep et des anciens qui les accompagnent sont pour nous notre récompense, et aussi un encouragement à imaginer dès à présent l’édition 2014, en espérant aussi susciter l’envie de nous rejoindre pour partager cette passion et la faire vivre, dans l’esprit du devoir de mémoire.